Pas d’accord avec le Ministre de la Santé à propos du paracétamol

Le Ministre de la Santé recommande aux personnes suspectées d’infection par le Coronavirus de ne pas prendre d’ibuprofène. C’est évidemment une très bonne chose que ce message soit diffusé et répété.

Le seul problème, c’est que ce premier conseil de bon sens est suivi d’une recommandation de prendre du paracétamol !!!

Rappelons une nouvelle fois que le paracétamol n’est pas, lui non plus, un médicament anticoronavirus (pour le moment on n’en connait pas), c’est un antalgique qui réduit la douleur et un antipyrétique qui supprime la fièvre mais laisse évoluer l’infection virale, quand il ne l’aggrave pas, comme l’ibuprofène, et son emploi est donc à éviter et pas à recommander.

Quand on a la grippe, coronavirus ou pas, dans la plupart des cas, il faut rester au lit et attendre que ça passe, même si c’est moins confortable, car c’est le meilleur moyen de permettre au corps de lutter contre le virus.

Pour plus d’information et de références bibliographiques, voir les précédents articles. J’insiste sur le fait que tout ceci n’est pas nouveau : voir par exemple les conclusions d’un article du Lancet en 2009  : « Although febrile reactions significantly decreased, prophylactic administration of antipyretic drugs (il s’agit du paracétamol) at the time of vaccination should not be routinely recommended since antibody responses to several vaccine antigens were reduced ».

5 commentaires on “Pas d’accord avec le Ministre de la Santé à propos du paracétamol

  1. Les AINS en libre service en pharmacie, avec pub à la télé en taisant soigneusement ( marketing oblige):
    – le risque d’hémorragies digestives en cas d’ulcère
    – le fait que l’inflammation est le stade numéro un de la défense d’un organisme contre toute agression microorganique

    PS : du temps de l’endémie tuberculeuse en France nous savions que l’usage de corticoïdes sans « couverture antibiotique » adaptée au malade était une faute médicale lourde. Risque de flambée d’un foyer ancien quiescent. On a oublié ces radoteries de vieux bien moins savants que la génération actuelle, chacun en est persuadé.

    • Oui le business a ses raisons que la raison ignore…

      Ces radoteries comme vous dites ont sans doute été oubliées du fait de l’efficacité du traitement anti-tuberculeux mais cette efficacité tend à diminuer aujourd’hui…

  2. je suis d’accord avec cet élément, mais le mieux serait de pratique d’autres mesures d’atténuer la fièvre par l’enveloppement humide ou faire même arômothérapie ( la décoction de feuilles d’avocatier,manguier,citronnier etc,,, puis suivi d’un enveloppement pour bénéficier des arômes qui s’en sortes de ce mélange )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *