Les inhibiteurs de la pompe à protons aggravent le covid-19

Un article de SW Lee et coll, auteurs Sud-Coréens,  paru dans Gut-BMJ en janvier 2021, montre que la prise d’inhibiteurs de la pompe à protons IPP, les -prazoles, aggravent les symptômes du Covid-19 et son évolution.

Cet exemple montre que des médicaments peuvent modifier l’évolution de la maladie. Il faut donc prêter attention à tous les médicaments pris par le malade.

Un commentaire concernant “Les inhibiteurs de la pompe à protons aggravent le covid-19

  1. Attention à ne pas employer une sémantique « causale » pour décrire les résultats d’une étude observationnelle montrant une association dont les facteurs de confusion résiduels peuvent être nombreux, même avec l’emploi d’un score de propension. Les auteurs sont bien plus prudents dans leurs conclusions…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.