Diclofénac versus naproxène et infarctus du myocarde

Selon un article publié dans Annals of the Rheumatic diseases du mois d’août 2018, chez des malades traités par des anti-inflammatoires non stéroïdiens, AINS, pour spondylarthrite et ostéoarthrite, le risque d’infarctus du myocarde est 3 fois plus élevé avec le