Paracétamol, quelle surmortalité en cas de coronavirus?

J’ai plaidé  à plusieurs reprises dans Pharmacorama contre l’utilisation systématique du paracétamol en cas de suspicion de grippe ou d’infection par le coronavirus, Covid-19. J’ai conseillé à ma famille et à mon entourage de s’abstenir autant que possible de toute

Coronavirus: Surmortalité provoquée par la prise de paracétamol?

Le coronavirus est suffisamment puissant pour provoquer seul la mort, notamment des personnes les plus fragiles. On peut se demander cependant si la prise de paracétamol en cas d’infection par le coronavirus n’a pas aggravé l’évolution de la maladie. En

Pas d’accord avec le Ministre de la Santé à propos du paracétamol

Le Ministre de la Santé recommande aux personnes suspectées d’infection par le Coronavirus de ne pas prendre d’ibuprofène. C’est évidemment une très bonne chose que ce message soit diffusé et répété. Le seul problème, c’est que ce premier conseil de

Grippe et son vaccin, efficacité « modérée » et ça recommence

Cette année l’efficacité du vaccin antigrippal serait « modérée »…. Que signifie « modérée »? Les années précédentes son efficacité était-elle meilleure? Serait-il possible d’obtenir des autorités officielles une courbe de l’efficacité du vaccin au cours des dernière années (nombre de grippés, mortalité,  chez

Andexanet, « antagoniste » de l’apixaban et du rivaroxaban

L’andéxanet alfa, andexanet, est un équivalent inactif du Facteur Xa qui a la propriété de fixer et de neutraliser les molécules d’inhibiteurs de Facteur Xa, en particulier l’apixaban et le rivaroxaban. L’andéxanet, en fixant les molécules d’apixaban ou de rivaroxaban

L’utilisation chronique d’AINS augmente le risque d’insuffisance rénale

Un article paru dans le JAMA du 15 février 2019 indique que l’usage chronique d’anti-inflammatoires nonstéroïdiens, AINS, comme l’ibuprofène et le naproxène, à doses élevées, augmente faiblement mais d’une manière statistiquement significative le risque d’insuffisance rénale et de recours à