IEC et risque de cancer du poumon

Selon un article publié dans le BMJ en septembre 2018 la prise d’inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, IEC, pendant une durée de plus de 5 ans, pourrait augmenter le risque de cancer du poumon. Ceci pourrait s’expliquer par l’augmentation  du taux de bradykinine qui a un effet irritant, comme en témoigne l’existence d’une toux. Les auteurs se demandent d’ailleurs si l’existence de cette toux n’augmenterait pas la fréquence des examens radiologiques et donc de diagnostic.
 
Pour plus d’information sur les IEC, voir Inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine.
 
  

2 commentaires on “IEC et risque de cancer du poumon

    • J’ai répertorié cet article récent du BMJ mettant en cause les IEC de l’angiotensine dans le cancer du poumon.

      On trouve effectivement dans la littérature des commentaires et articles parfois contradictoires concernant le risque de survenue de cancers possiblement liés à la prise de médicaments utilisés au long cours comme les antihypertenseurs. Je ne sais vraiment pas quelle interprétation leur donner et dans quelle mesure il faut en tenir compte. L’avenir nous le dira peut-être?
      Pierre Allain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *