Diclofénac versus naproxène et infarctus du myocarde

Selon un article publié dans Annals of the Rheumatic diseases du mois d’août 2018, chez des malades traités par des anti-inflammatoires non stéroïdiens, AINS, pour spondylarthrite et ostéoarthrite, le risque d’infarctus du myocarde est 3 fois plus élevé avec le

Naproxène, AINS le mieux toléré sur le plan cardiovasculaire

Le rofécoxib, Vioxx, a attiré l’attention sur les effets indésirables cardio-vasculaires des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS. Un article du BMJ fait le point, à travers une méta-analyse, des effets cardiovasculaires de plusieurs AINS, le naproxène (Naprosyne*, Apranax*), l’ibuprofène (Advil*,

AINS et accidents cardiovasculaires, dans les essais cliniques quel produit de référence choisir, naproxène ou diclofénac

L’augmentation du risque d’accidents cardio-vasculaires chez les personnes traitées par les anti-inflammatoires non-stéroïdiens inhibiteurs des cyclooxygénases de type 2, les coxibs, a été confirmée par plusieurs études. Mais l’importance du risque cardio-vasculaire induit par un nouvel AINS change en fonction