Coronavirus: Surmortalité provoquée par la prise de paracétamol?

Le coronavirus est suffisamment puissant pour provoquer seul la mort, notamment des personnes les plus fragiles. On peut se demander cependant si la prise de paracétamol en cas d’infection par le coronavirus n’a pas aggravé l’évolution de la maladie. En effet le paracétamol qui n’a pas d’activité antivirale est connu pour réduire la production d’anticorps par l’organisme lors des vaccinations. Il ne serait donc pas surprenant qu’il puisse fragiliser les organismes et augmenter le risque de mortalité.

On dispose aujourd’hui, du fait des préconisations du ministère de la santé, sans doute de plus de malades ayant pris du paracétamol à une ou plusieurs reprises (doses à préciser) que de malades ayant laissé la maladie évoluer sans prendre de paracétamol, avant de décéder. Le rôle spécifique du paracétamol sur la mortalité sera peut-être difficile à évaluer en raison d’intrication d’autres paramètres mais, dans les circonstances actuelles, il serait utile de savoir  rapidement s’il est préférable de prendre du paracétamol ou de s’en passer en laissant la fièvre suivre son cours et nous protéger.

C’est ce dernier choix que je préconise.

Je résume:

  • En France, la dangerosité actuelle du coronavirus serait-elle liée à la prise concomitante de paracétamol? Est-ce aussi le cas en Italie?
  • Les laboratoires pharmaceutiques qui vendent du paracétamol à tour de bras ont-ils envisagé cette éventualité?

Voir les articles précédents sur ce sujet.

7 commentaires on “Coronavirus: Surmortalité provoquée par la prise de paracétamol?

  1. Donc on ne sait rien et c’est juste incroyable..Quand une personne declenche des symptômes de fibroses pulmonaire, doit elle l’atténuer avec du paracétamol ?
    Les séquelles du covid peuvent être énormes.et trainantes..Un jour on dit non au AINS ensuite oui peut être ensuite paracetamol dangereux..? les Italiens ont eu des bons résultats quand ils es ont aperçus que ça n’est pas une maladie respiratoire mais circulatoire et inflammatoire.;C’est un virus /bactérie..Du coup article inutile, franchement..aucune harmonisation des infos sur le net. Pendant que lOMS n’interdit plus les AINS, sans explication..merci le gouvernement

  2. Vous écrivez : « En effet le paracétamol qui n’a pas d’activité antivirale est connu pour réduire la production d’anticorps par l’organisme lors des vaccinations »

    Si cela est tellement connu, il ne devrait pas être difficile de trouver un article qui le rapporte ?

  3. Le paracétamol ainsi que tous ceux qui en ont favorisé la prise responsables de milliers de morts, ce serait logique, mais, dans la conjoncture actuelle, c’est certainement une étude qui, même si elle voyait le jour, ne serait jamais publiée…

  4. Demandez les rapports de contrôles des médicaments aux organismes de l état (principes actifs provenanceS et effets secondaires connues mais acceptés. Les demandes incessantes de baisse de prix sur les médicaments et les moyens adoptés pour y arriver ! comme à la roulette russe et la réponse est vite répondue

Répondre à Claude Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *