Valsartan contaminé… et génériques

Le valsartan est un antagoniste des récepteurs de l’angiotensine 2.

Le valsartan contiendrait des impuretés cancérigènes, la njtrosodiéthylamine, la nitrosodiméthylamine, à l’état de traces. Le risque de cancer dues à ces substances est probablement  faible, voir cet article,  mais ce type d’anomalies, contaminations, non conformité du dosage,  difficultés d’approvisionnement, rupture de stocks qui existe dans l’industrie pharmaceutique, est liée essentiellement aux modalités d’introduction des génériques.

Laisser à chaque gros laboratoire pharmaceutique la possibilité de faire un générique de chaque  spécialité originale non protégée par des brevets impliquait  la multiplication des génériques et la multiplicité des variantes de préparation que nul organisme normal n’est capable de contrôler. Selon l’ANSM, Base de données publique des Médicaments, il y a 136 spécialités contenant du valsartan et, autre exemple, 241 spécialités à base de paracétamol. Comment contrôler tout ça? Par qui sont synthétisés les principes actifs, avec de multiples sous traitances, par qui , comment, où sont conditionnées ces innombrables « spécialités »? 

Les difficultés actuelles  étaient prévisibles, sauf par le pouvoir politique, voir ce que j’avais écrit à ce sujet en 2011 : La mauvaise introduction des génériques, une erreur politique lourde de conséquences.

2 commentaires on “Valsartan contaminé… et génériques

  1. Pour info: il ne reste plus qu’un seul fabricant de paracétamol au monde (et il est en Chine), de même, la totalité de la prégabaline est produite par une seule usine……
    Le problème de la concentration des sites industriels touche tous les fabricants; cela explique les pénuries de certaines molécules, qui posent un gros problème de santé publique.
    Ceci est valable pour les génériques, mais aussi pour les princeps. Le problème doit être étudié au niveau européen, voire mondial. Mais tant que les labos n’auront pour objectif que le profit, rien ne sera fait….

    • Merci beaucoup pour votre commentaire. Oui, c’est un fait, la course au profit a fait disparaître des « fabricants » au profit du moins coûteux (pour l’industrie pharmaceutique). Je crois que la manière dont les génériques ont été introduits a été un un facteur accélérateur de ce changement. PA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *