Confiance dans le vaccin antigrippal

Il est difficile d’accéder à des données claires sur l’efficacité réelle de la vaccination antigrippale.

Que trouve-t-on dans le Bulletin hebdomadaire Grippe daté du 04/01/2018? Page 3 du bulletin, à propos des cas graves au nombre de 434  et du statut vaccinal, on peut lire: « non vacciné 91 soit 21 %, vacciné 73 soit 17 % et non renseigné ou ne sait pas, 270 soit 64 % » . Que peut-on en conclure?  En ne tenant pas compte des non renseignés, on aurait: grippe 56 % chez les non vaccinés et 44 % chez les vaccinés, soit 12 % de moins mais le grand nombre de « non renseigné » jette un doute sur la validité des conclusions. Par ailleurs on trouve dans ce bulletin des informations détaillées, utiles à différents points de vue, mais sur lesquelles on ne peut pas agir, le type de virus, l’âge, la région, les facteurs de risque de chacun mais pas de données fiables sur l’efficacité de la vaccination.

Selon le rapport intermédiaire du CDC, Centers for Disease Control, daté du 16 février 2018, concernant la grippe aux USA, la vaccination aurait globalement protégé de la grippe 1 vacciné sur 3, (36 %) mais si on regarde l’efficacité en fonction de l’âge, la protection des enfants de 6 mois à 8 ans aurait été de 59 %, celle des adultes de 18 à 49 ans de 33 % et il n’y aurait eu aucune protection statistiquement significative chez les plus âgés. Il faut noter que ce rapport est très touffu et qu’il est difficile d’accéder aux données essentielles. 

Le Bulletin hebdomadaire Grippe Santé publique France affirme que « La vaccination est la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications » mais ne le démontre pas d’une manière chiffrée. Pourtant la grippe est fidèle, elle revient tous les ans, à peu près aux mêmes périodes de l’année et on devrait connaître précisément la fréquence, le pourcentage de grippe chez les vaccinés et chez les non vaccinés et la gravité, le pourcentage de décès suite à la grippe chez les vaccinés et les non vaccinés et ceci sur les 10 dernières années par exemple.  Ces résultats donneraient  une idée de l’évolution de l’efficacité du vaccin au cours des dernières années.

Je ne suis pas un opposant à la vaccination, loin de là, mais je n’arrive pas à comprendre pourquoi le système officiel de suivi de la grippe ne met pas à la disposition du public des données claires sur l’efficacité  de la vaccination antigrippale car elles sont à portée de mains comme je l’ai déjà dit : voir un précédent article de Pharmacorama.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *