Anticorps monoclonaux dans les infections

Les anticorps monoclonaux sont très largement utilisés en médecine aujourd’hui, leur dénomination commune se termine par -mab. 

Un article du NEJM du 12 mars 2018 est un plaidoyer pour le développement d’anticorps monoclonaux destinés à être utilisés dans le traitement des maladies infectieuses, notamment celles qui émergent actuellement.  

Rappelons :

Les vaccins agissent en induisant la formation d’anticorps spécifiques chez le vacciné mais comme il y a un temps de latence entre l’administration du vaccin et son efficacité ils agissent à titre préventif et non curatif.

La sérothérapie consiste à administrer un sérum d’origine animale ou humaine riche en anticorps spécifiques contre une maladie, l’exemple ancien, vers 1900, a été le sérum antidiphtérique, à visée curative ( Sérum antidiphtérique Pasteur) ou de prophylaxie immédiate (tétanos,L’ immunoglobuline humaine (anticorps) antitétanique était commercialisée sous le nom le Gammatétanos*, mais actuellement , mars 2018, remplacée en raison d’une rupture de stock par Tetagam*.  

Les auteurs de l’article cité pensent que le développement d’anticorps monoclonaux anti-infectieux serait opportun pour leur plus grande spécificité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *