Traitement hormonal substitutif de la ménopause

Une étude publiée dans le JAMA du 12 septembre 2017 fait le point sur les conséquences du traitement hormonal substitutif de la ménopause par un estrogène conjugué d’origine équine (cet estrogène n’est pas commercialisé en France mais il a les propriétés de l’estradiol)  plus de la médroxyprogestérone sur la mortalité globale et spécifique.

Ce travail mené sur plus de 27000 femmes âgées de 50 à 79 ans réparties en 2 groupes médicament (estrogène plus médroxyprogestérone) ou placebo et suivies pendant 18 ans , durant la prise du médicament et après son arrêt.

Les résultats: il n’y a eu aucune différence entre les 2 groupes, médicament et placebo, sur la mortalité globale, la mortalité cardiovasculaire, la mortalité par cancer.

Ce résultat est de nature à atténuer les craintes qui ont été soulevées il y a quelques années sur les dangers du traitement hormonal substitutif de la ménopause et à le prescrire s’il atténue vraiment les troubles de la ménopause.

La spécialité utilisée aux USA n’est pas disponible en France mais il y a des spécialités équivalentes. Par ailleurs, il semble préférable de recourir à l’estrogénothérapie substitutive percutanée en utilisant des patchs  de type estro-progestatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *