Exploration thyroïdienne: faut-il modifier les normes de FT4 et de TSH?

Dans un travail publié online dans le JAMA Intern Med le 18 septembre 2017, The Rotterdam Study, les auteurs ont étudié chez des hommes et des femmes d’une soixantaine d’années ayant une fonction thyroïdienne normale, c’est-à-dire ayant des concentrations plasmatiques de thyroxine libre (Free T4) et de TSH dans les limites de la normale, la mortalité toutes causes confondue et la mortalité d’origine cardiovasculaire en classant les individus en 3 groupes selon l’activité thyroïdienne: basse (FT4 basse, TSH élevée), moyenne, élevée (FT4 élevée, TSH basse) et ceci tout en restant dans les limites de normalité.

Les personnes avec fonction thyroïdienne basse mais normale ont une espérance de vie de 3 ans de plus et avec moins d’accidents cardiovasculaires que les personnes avec fonction thyroïdienne normale mais élevée .

Chez les personnes prenant des hormones thyroïdiennes, essentiellement la L-thyroxine, l’adaptation de la posologie se fait sur le ressenti du malade et sur des éventuels symptômes et surtout sur les résultats des dosages de TSH et FT4. 

L’ étude citée me parait importante, elle incite à conseiller aux personnes qui prennent des hormones thyroïdiennes, comme le Lévothyrox, à chercher à avoir une TSH se situant autour de la moyenne ou la médiane de la norme.

Ceci conduit à une interprétation plus fine de la valeur de TSH et peut-être une modification des normes. Il faut savoir que les limites de la norme de TSH sont étendues et les valeurs extrêmes,  basse et élevée, ont été retenues sans doute plus pour établir un diagnostic d’hyper ou d’hypothyroïdie que pour adapter la posologie de L-thyroxine. 

Cette analyse est totalement indépendante du problème franco-français  Lévothyrox.

A propos du  » Lévothyrox » savoir que outre le Levothyrox, nouvelle formule, Euthyrox ancienne formule transitoirement disponible, on aura L-thyroxin Henning (Sanofi), comprimés, L-thyroxine Serb  gouttes. Voir le document de la DGS

Ceci ne pas pas simplifier les choses!

Voir précédent article sur affaire Levothyrox.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *