Arrêt de la prise d’aspirine à faible dose, conséquences cardiovasculaires

Une étude suédoise portant sur plus de 600 000 personnes âgées de plus de 40 ans parue dans Circulation montre que chez des adultes  prenant régulièrement de l’aspirine à faible dose, 75  ou 160 mg par jour, l’arrêt de la prise d’aspirine se traduit par une augmentation de 37 % du risque composite d’infarctus du myocarde, d’accident cardiovasculaire et de mortalité cardiovasculaire par rapport à ceux qui continuent d’en prendre.

Cette étude confirme les bienfaits de la prise continue d’aspirine à faible dose sur le plan cardiovasculaire mais je n’y ai pas trouvé  de résultats sur la mortalité globale, toutes causes confondues.

Un commentaire concernant “Arrêt de la prise d’aspirine à faible dose, conséquences cardiovasculaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *