Apport de lithium et démence

Une étude danoise publiée dans JAMA Psychiatry du 23 août 2017 suggère qu’une teneur élevée en lithium dans l’eau d’alimentation, autour de 15 microgrames par litre, réduirait le risque de démence. Toutefois les différences de concentrations entre l’eau utilisée par les sujets atteints de démence et les contrôles sont faibles et non linéaires et l’existence de facteurs confondants n’est pas à exclure.

Cette possibilité de protection contre les démences par le lithium à très faible dose ne me semble pas assez convaincante pour préconiser son utilisation en thérapeutique dans cette perspective. Ceci ne met pas en cause l’utilisation du lithium à dose élevée dans les troubles bipolaires où il reste le médicament de référence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *