Utilisation de benzodiazépines et risque ultérieur de maladie d’Alzheimer

Une étude clinique franco-canadienne (Bordeaux- Montréal) publiée dans le BMJ du 10 septembre 2014 aboutit à la conclusion que les personnes qui ont utilisé des benzodiazépines au long cours ont un risque plus élevé de développer plus tard une maladie d’Alzheimer. La question soulevée par les auteurs eux-mêmes est de savoir si le fait d’avoir nécessité un recours aux benzodiazépines ne traduit pas une certaine fragilité pouvant expliquer l’apparition ultérieure de la maladie d’Alzheimer.

Quoiqu’il en soit ce résultat incite à limiter, autant que faire se peut, une prescription prolongée ou répétée de benzodiazépines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *