Sunitinib, Sutent*, inhibiteur de la transduction des récepteurs à tyrosine kinases

L’imatinib a été le premier inhibiteur de la transduction des signaux intracellulaires induits par la BCR-ABL kinase à être utilisé en thérapeutique, dans le traitement de la leucémie myéloïde chronique. Voir Imatinib, Glivec* 2005.

Le sunitinib est un inhibiteur de la transduction des signaux produits par l’activation de récepteurs à tyrosine kinases par différents agonistes comme le VEGFR2, vascular growth factor receptor 2, le PDGFR-beta, platelet-derived growth factor recepor-beta qui interviennent dans la prolifération tumorale.

Le sunitinib a été approuvé par la FDA pour le traitement de tumeurs digestives, GIST = gastrointestinal stromal tumors, et rénales, RCC = renal-cell carcinoma.

 

Le sorafenib, commercialisé aux USA sous le nom de Nexavar* avec l’indication cancer du rein avancé, est un produit du même type que le sunitinib. 

Mise à jour (Janvier 2007) : Le Sutent* est commercialisé en France sous forme de gélules à 12,5, 25, 50mg. Voir aussi le RCP du Stutent.

Mise à jour Avril 2008 : Le sorafenid est commercialisé en France sous le nom de Nexavar*, comprimés à 200 mg, avec l’indication carcinome hépatocellulaire et carcinome rénal avancé après échec des autres traitements.

Voir pour plus d’informations le RCP de Nexavar*.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.