Chlorure – Rôle

Le rôle biologique des anions a été moins étudié que celui des cations. L’apport de Cl est considéré comme normal ainsi qu’en témoigne le terme de sérum physiologique utilisé pour désigner le chlorure de sodium à 9g par litre.

Le rôle de l’ion chlorure est relativement mal connu bien qu’il s’agisse du principal anion « équilibrant » les cations sodium et potassium dans le milieu extracellulaire. L’ion chlorure ainsi que divers autres anions, acides organiques, protéines, phosphate, sulfate, assurent la charge négative intracellulaire.

L’augmentation de la concentration de Cl dans la cellule augmente sa polarisation et diminue son excitabilité.

Des expérimentations animales laissent supposer que l’ion Cl joue un rôle dans la genèse de certains troubles de rythme cardiaque et que son remplacement partiel par du nitrate en perfusion aurait un rôle favorable.

Remarques :

  1. La mucoviscidose, maladie congénitale touchant les glandes exocrines, caractérisée par une pneumopathie obstructive chronique, une insuffisance pancréatique exocrine et un taux anormalement élevé d’électrolytes dans la sueur, est la conséquence d’une déficience de sécrétion de chlorure par le CFTR au niveau du pôle apical des cellules épithéliales.
    La dornase est une enzyme qui, en présence de calcium et de magnésium, hydrolyse l’ADN extracellulaire. La dornase constitue un traitement symptomatique de la mucoviscidose : elle ne rétablit pas la sécrétion des ions chlorure par les bronches mais, administrée en aérosol, elle dissout les dépôts cellulaires constitués de DNA provenant des polynucléaires neutrophiles. Cette hydrolyse réduit la viscosité des sécrétions, facilite leur élimination et améliore la fonction respiratoire. L’efficacité de la dornase ne serait réelle que dans les formes graves de mucoviscidose.

    Dornase

    PULMOZYNE* Sol. pour inhalation

  2. La lubiprostone active les canaux chlorure de type 2, ClC-2, du pôle apical des cellules intestinales et augmente la sécrétion de chlorure et d’eau dans la lumière intestinale. Cette augmentation des sécrétions intestinales augmente le péristaltisme. Il est possible que l’effet de la lubiprostone sur les canaux chlorure résulte de son action de type prostaglandine E2, par l’intermédiaire de l’AMP cyclique.

    L’indication de la lubiprostone (AMITIZA*, USA) est le traitement de la constipation idiopathique chronique.