La tension artérielle chez les personnes âgées

Un article publié dans le JAMA Internal Medicine du 12 décembre 2017 traite de l’évolution de la tension artérielle systolique et diastolique chez des personnes âgées de plus de 60 ans et ou en fin de vie

Sur près de 50 000 participants à l’étude, hommes et femmes, dont l’âge moyen de décès a été de 82 ans, la pression artérielle a « culminé » 15 à 20 ans avant leur décès  et a ensuite diminué progressivement de manière plus ou moins rapide. Cette diminution, qu’il s’agisse d’anciens hypertendus ou non, n’est généralement pas un indice favorable. Cet abaissement est-il une cause ou une conséquence de la détérioration de l’état général? Que peut-on faire pour l’atténuer?

En pratique, s’il s’agit d’anciens hyppertendus âgés encore traités par un ou plusieurs  antihypertenseurs, il semble souhaitable d’alléger progressivement leur traitement pour éviter un abaissement trop important , s’il s’agit de personnes non traitées par antihypertenseurs les moyens de freiner l’abaissement de la tension ne sont généralement pas évidents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *