Bisphénol A et un substitut le bisphénol S

Le bisphénol , BPA, est un perturbateur endocrinien. Lorsqu’il est pris pendant la gestation, on admet qu’il augmente le risque d’apparition de troubles du comportement chez l’enfant, notamment des manifestations d’hyperactivité.

Une étude parue dans le PNAS janvier 2015  montre qu’un substitut du bisphénol A, le bisphénol S (l’atome de carbone liant les 2 « phénol » du bisphénol A ayant été remplacé par un atome de soufre, bisphénol S) aurait les mêmes inconvénients que le bisphénol A.

Les perturbateurs endocriniens ont la particularité d’agir à des concentrations très faibles, sans que l’on puisse établir une relation dose/effet de type classique,  et dans des situations particulières, notamment certaines périodes du développement embryonnaire.

Les auteurs de l’article analysé conseille aux femmes enceintes d’éviter le bisphénol A et ses substituts  présents dans les emballages alimentaires. Mais en pratique ce n’est pas facile ! 

Voir précédent article sur bisphénol A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *