Kétamine et anhédonie

La kétamine serait un médicament anti-anhédonique (ou
pro-hédonique).

Les termes utilisés pour caractériser le plaisir à
faire quelque chose ou à envisager quelque chose sont le nom hédonisme et
l’adjectif hédoniste. Le terme utilisé pour désigner l’absence de plaisir est
anhédonie, en anglais anhedonia avec l’adjectif anhedonic, en français on
pourrait dire anhédonique.

Des auteurs anglo-américains viennent de publier dans Tranlational
Psychiatry
, octobre 2014, un article montrant qu’une seule administration
intraveineuse de kétamine à la dose de 0,5 mg par kg à des malades bipolaires
en état dépressif et anhédoniques (perte des sensations de plaisir) et
répondant mal ou pas au traitement par lithium ou valproate, réduit leur
anhédonie pendant une quinzaine de jours. L’effet de la perfusion de kétamine
est plus important chez les personnes traitées par lithium que par valproate.

Le mécanisme d’action de la kétamine serait d’inhiber
les récepteurs NMDA (N-Méthyl-D-Aspartate) du glutamate, voir glutamate.

Nous avons déjà parlé dans Pharmacorama de
l’effet antidépresseur de la kétamine.

La kétamine est commercialisée en France sous forme de
génériques  comme anesthésique de courte
durée, voir RCP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *