Lait et yaourts pour prévenir le syndrome métabolique ?

Une étude effectuée en Corée et publiée dans Human Nutrition and Dietetics en juillet 2013 montre que les adultes qui consomment le plus de laitages dont des yaourts  par rapport à ceux qui consomment le moins ont moins de risque de présenter un syndrome métabolique. Ceux qui consomment le plus de yaourts comparés à ceux qui consomment le moins ont un  taux de HDL-cholestérol (considéré habituellement comme protecteur) plus élevé.

 

Le syndrome métabolique se traduit notamment par une obésité abdominale, une augmentation du tour de taille, une hypertriglycéridémie, un HDL-cholestérol bas,  une hyperglycémie.

 

Cette étude coréenne confirme d’autres études, notamment une étude française que nous avons précédemment analysée, voir ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *