Etomidate ou kétamine pour intubation endotrachéale en urgence.

Des urgentistes français, dans un article paru dans le dans le Lancet du 25 juillet de 2009, ont comparé certains avantages et inconvénients de l’étomidate et de la kétamine comme sédatifs pour permettre une intubation endotrachéale d’urgence de malades gravement atteints. La principale raison qui les a conduits à recourir à la kétamine est que l’étomidate provoque une insuffisance surrénale transitoire d’apparition rapide avec chute du cortisol plasmatique, ce qui n’est pas souhaitable. Les résultats de l’étude, appréciés sur divers critères dont la mortalité, n’ont pas été statistiquement différents mais la kétamine s’est montrée au moins égale à l’étomidate.

L’étomidate est commercialisé en France sous les noms de Hypnomidate* et Etomidate Lipuro*. La kétamine, auparavant commercialisée sous le nom Kétalar*, est actuellement disponible sous le nom de Kétamine Panpharma*(indiqué dans le Répertoire Afssaps mais sans document complémentaire, pas de RCP ; la kétamine n’est pas mentionnée dans le Dictionnaire Vidal 2009)

Information complémentaire Pharmacorama : étomidate et kétamine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *