Multivitamines et risque de cancers et autres maladies

Dans une étude  publiée dans Archives of Internal Medicine comportant plus de 160 000 femmes ménopausées, environ 40 % recouraient à une supplémentation en multivitamines (10 vitamines), ou multivitamines + minéraux, les auteurs ont voulu savoir si cette supplémentation modifiait le risque d’apparition de diverses maladies.

Sur une durée d’observation d’environ 8 ans, il est apparu que  la prise de multivitamines n’a aucunement modifié le risque de cancers (du sein, de l’ovaire, de l’utérus, du poumon, du rein, du colon) ni le risque d’accidents cardiovasculaires (infarctus, AVC, accidents thrombo-emboliques veineux) ni la mortalité globale.

On peut en conclure que la prise au long cours de multivitamines avec ou sans minéraux n’a guère d’effets bénéfiques ni non plus délétères et apparaît donc souvent inutile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *