Régime méditerranéen enrichi en noix et syndrome métabolique.

Dans un article des Archives of Internal Medicine de décembre 2008, des auteurs espagnols étudient l’influence de 3 régimes alimentaires différents sur le syndrome métabolique : un régime méditerranéen avec un apport supplémentaire d’huile d’olive, un régime méditerranéen avec un apport supplémentaire de noix (noix 15 g, noisettes7.5 g et amandes 7.5 g  par jour) et un régime pauvre en graisses, ceci pendant 1 an.

Les paramètres  utilisés pour évaluer le syndrome métabolique ont été : l’obésité abdominale, un faible taux de HDL, une hypertriglycéridémie, une élévation de la glycémie à jeun, une élévation de la pression artérielle.

Le régime méditerranéen enrichi en noix, noisettes et amandes a réduit très modérément mais d’une manière statistiquement significative par rapport au régime méditerranéen complété par de l’huile d’olive et un régime pauvre en graisses, l’intensité des paramètres indiqués précédemment.

Une consommation de noix en complément du régime méditerranéen paraît donc avoir un effet bénéfique, certes modeste, sur le syndrome métabolique. Les noix contiennent, outre la partie huileuse, de l’arginine, du calcium, du magnésium et du potassium et très peu de sodium.

 Nous avons déjà parlé à plusieurs reprises de l’effet bénéfique  du régime méditerranéen qui peut déjà comporter un apport de noix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *