Tensiomètres, autotensiomètres 

Il existe plusieurs marques de tensiomètres permettant la mesure automatique de sa propre tension artérielle systolique et diastolique ainsi que du pouls (fréquence cardiaque). Ces appareils sont vendus dans les pharmacies et chez les distributeurs d’appareils médicaux. 
Il existe deux types de tensiomètres, ceux qui se placent sur le poignet et qui sont aussi appelés tensiomontres et ceux dont le brassard se place autour du bras. Je n’ai retenu ici que les tensiomètres de poignet parce qu’ils sont faciles à utiliser en toutes circonstances. 

Parmi les fournisseurs de tensiomètres j’ai regardé OMRON et NAIS et retenu quatre appareils récents de leur gamme ayant comme caractéristique commune une seule touche de mise en marche. Ce sont OMRON RX-I, OMRON R5-I, NAIS EW 3002 et NAIS EW 3041. Leur prix de vente est libre et de grandes différences de prix peuvent être trouvées en fonction des revendeurs. 

OMRON RX-I, garantie 2 ans 
Affichage simultané de la tension systolique, diastolique et du pouls 
Peut mémoriser 7 mesures 
Prix TTC autour de 85 €

OMRON R5-I, garantie 2 ans 
Affichage en 2 temps de la tension et du pouls 
Peut mémoriser 21 mesures avec dates et heures 
Prix autour de 100 €

NAIS Diagnostec EW 3002 ( nouveau modèle), garantie 3 ans 
Affichage simultané de la tension systolique, diastolique et du pouls 
Peut mémoriser 21 mesures 
A une fonction d’alerte de tension élevée 
Prix autour de 100 €

NAIS Diagnostec Professional, EW 3041, garantie 3 ans 
Affichage simultané de la tension systolique, diastolique et du pouls 
Peut mémoriser 60 mesures 
A une fonction d’alerte de tension élevée 
Peut afficher à l’écran les mesures mémorisées sous forme de graphiques permettant une visualisation rapide de l’évolution de la tension artérielle en fonction du temps 
Connexion possible (en option) à un PC 
Prix autour de 135 € 

Quel que soit l’appareil choisi, la mesure instantanée des trois paramètres, tension systolique, tension diastolique et pulsations est simple, il suffit d’appuyer une fois sur un bouton. 

Correctement utilisés, ces quatre appareils peuvent être considérés comme fiables. 

A qui sont-ils utiles ? 
Ces appareils peuvent rendre service aux personnes qui ont, lors de visites chez le médecin, une tension artérielle un peu élevée, pour confirmer ou infirmer cette élévation, ainsi qu’aux personnes qui ont un traitement antihypertenseur, surtout si, malgré le traitement, leur tension est mal contrôlée. Le malade a intérêt à avertir le médecin de son achat d’un tensiomètre et à l’apporter en consultation pour que le médecin puisse comparer le résultat de la mesure de la tension prise, au même moment et dans les mêmes conditions, par la technique habituelle et par le tensiomètre du malade. 
Un appareil comme le NAIS EW 3041, permet de voir sur l’écran un graphique avec les mesures de la tension artérielle, prises sur un temps court, par exemple une journée ou un temps long, par exemple matin et soir pendant un mois. 
Par ailleurs, les médecins qui disposent d’un appareil type NAIS EW 3041 peuvent le prêter à leurs malades pendant un ou deux jours et interpréter ensuite avec eux les résultats à partir des graphiques. S’ils veulent conserver des traces de ces résultats, il faut les transférer sur un PC au moyen d’un logiciel complémentaire 

Ces tensiomètres grand public (terme qui n’est pas utilisé ici dans un sens péjoratif) peuvent-ils remplacer les appareils professionnels à déclenchement automatique des mesures, y compris pendant le sommeil, et traitement avancé des résultats (appareils qui sont beaucoup plus coûteux ! ) ? 
Réponse : oui dans beaucoup de cas mais non dans d’autres où la mesure de la tension artérielle fait partie d’explorations cardiovasculaires complexes et doit être effectuée avec une technique bien standardisée. 

Cette comparaison des spécifications de tensiomètres a été faite début septembre 2002 et ne préjuge pas des modifications qui seront apportées par les constructeurs et ne constitue pas un jugement défavorable vis-à-vis des marques non citées. Par ailleurs des erreurs ont pu se glisser dans ce texte et l’acheteur doit vérifier auprès du vendeur les spécifications et le prix de l’appareil qu’il envisage d’acheter. 

Un commentaire concernant “Tensiomètres, autotensiomètres 

  1. Voici l’avis d’une commission de l’AFSSAPS concernant les autotensiomètres ou appareils d’automesure de la tension artérielle,
    http://agmed.sante.gouv.fr/htm/5/tensio.htm
    Il eut été souhaitable de connaître la liste de tous les appareils qui ont été évalués par cette commission pour savoir si certains ont été considérés comme insuffisants ou d’établir un classement comme cela se fait pour les médicaments avec le SMR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *