Acide folique et leucémie aiguë lymphoblastique

L’article de JR Thompson, P Fitzgerald, MLN Willoughby and BK Armstrong paru dans le Lancet du 8 décembre 2001, Vol 358, pages 1935 – 1940 et intitulé "Maternal folate supplementation in pregnancy and protection against acute lymphoblastic leukemia in chilhood: a case control study" montre que l’administration d’acide folique pendant la grossesse a réduit de près des deux tiers l’incidence des leucémies lymphoblastiques aiguës chez l’enfant.

Ce résultat appelle deux commentaires :

  1. un progrès thérapeutique important en hématologie peut encore venir d’un médicament ancien, peu coûteux, sans effet indésirable notable, comme de la biologie moléculaire la plus sophistiquée (même si l’effet de l’acide folique résulte de la protection de l’ADN)
  2. l’utilisation des vitamines a sans doute été trop décriée au nom d’attitudes pseudo-scientifiques à courte vue.

Rappel :
L’acide folique prescrit à la femme enceinte réduit le risque de malformation du tube neural de l’enfant. Il abaisse l’hyperhomocystéinémie et probablement le risque d’accident cardiovasculaire.

Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *