Prescrire en surface corporelle, non, prescrire en volume corporel, oui !

Prescrire des médicaments en fonction de la surface corporelle apparaît aberrant, je l’ai déjà dit et répété.

J’ai adressé au BMJ un court texte à ce sujet que je vous invite à lire: Prescribing according to body volume instead of body surface.

J’espère qu’exprimée en anglais ma proposition sera davantage entendue et que des lecteurs de Pharmacorama voudront bien donner leur avis à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *