Acide folique – Utilisation

  1. Acide folique
    L’acide folique est utilisé pour traiter les états de carence se manifestant le plus souvent par une anémie macrocytaire.

    La supplémentation de la femme enceinte en acide folique réduit le risque d’anomalie par défaut de fermeture du tube neural (spina bifida) de l’enfant. Elle est indispensable si la femme enceinte reçoit un traitement susceptible de provoquer une déficience (antiépileptiques) et pourrait même être conseillée systématiquement, à une dose d’environ 0,5 mg/jour.
    L’administration d’acide folique à faible dose, même associée à la vitamine B6 et à la vitamine B12, réduit la concentration d »homocystéine dans le plasma mais ne réduit pas la fréquence ou la gravité des accidents cardiovasculaires ; il n’y a donc pas lieu de la prescrire dans cette indication.

    Acide folique

    SPÉCIAFOLDINE* Cp 5mg

  2. Acide folinique
    Le folinate de calcium (5CHO-THF) appelé aussi leucovorine, est destiné au traitement des carences congénitales en dihydrofolate réductase et dans la prévention des accidents toxiques provoqués par les médicaments inhibiteurs de la dihydrofolate réductase, méthotrexate, triméthroprime, pyriméthamine notamment.

    Folinate de calcium

    LEDERFOLINE* Cp 5, 15 et 25 mg, Sol buv, Inj 5, 50, 100, 200 et 350 mg

    Lévofolinate

    ELVORINE* Cp 2,5, 7,5, 12,5 mg, Inj 25, 50, 175 mg (réservé Hôpitaux)

Remarque

Le méthotrexate, utilisé essentiellement comme anticancéreux, le triméthoprime, utilisé comme antibiotique, la pyriméthamine, utilisée comme antiparasitaire dans la prophylaxie du paludisme, sont des inhibiteurs de la dihydrofolate réductase. Ils sont étudiés dans le chapitre « Inhibiteurs de la synthèse de DNA et RNA ».