NA+/K+-ATPase et inhibiteurs (Digoxine)

Les propriétés bénéfiques des extraits de digitale, admises depuis plusieurs siècles, ont été démontrées en 1785 par le medecin anglais Whitering à la suite d’une étude clinique. La substance active, la digitaline, a été obtenue par le pharmacien français Nativelle un siècle plus tard. L’effet tonicardiaque et bradycardisant de la digitaline et de ses analogues était reconnu mais leur mécanisme d’action, l’inhibition de la pompe Na+/K+-ATPase, n’a été découverte que récemment. Le seul digitalique utilisé aujourd’hui en pratique est la digoxine.