Arsenic, pharmacologie

L’arsenic a été employé pendant plus de 2000 ans comme médicament et aussi comme poison. La forme la plus utilisée, le trioxyde d’arsenic, AS2O3 , dans laquelle l’arsenic est à l’état trivalent, a été proposée dans le traitement de diverses maladies, notamment de la peau et du sang. Des dérivés organo-métalliques tels que l’arsphénamine et la néoarsphénamine ont été utilisés dans le traitement de la syphilis.

Depuis plusieurs années l’arsenic avait disparu des ouvrages de pharmacologie mais la mise en évidence de l’efficacité du trioxyde d’arsenic dans le traitement de la leucémie aiguë promyélocytaire conduit à le réintroduire. Le trioxyde d’arsenic, administré par voie intraveineuse, a entraîné des rémissions complètes chez des malades atteints de leucémie aiguë promyélocytaire ne répondant plus à l’acide tout-trans rétinoïque, médicament habituellement actif dans cette maladie.

Le trioxyde d’arsenic, disponible dans certains pays sous le nom de Trisenox*,dérivé trivalent, interagit avec les molécules comportant un groupe SH mais son mécanisme d’action dans ce type de leucémie reste à préciser : effet apoptotique par induction de protéases, les caspases, ou effet sur la protéine PML-RARa (promyelocytic leukemia-retinoic acid receptor). Un autre mécanisme a été proposé: l’arsenic se fixerait aux résidus cystéinyl de la tubuline et l’empêcherait d’interagir avec la guanosine triphosphate et de se polymériser.

 

Arsenic trioxyde

TRISENOX*, Inj perfusion