Complexants et chélateurs

Lorsqu’un élément, un métal toxique, est présent dans l’organisme en quantité excessive, il est habituel de tenter de favoriser son élimination et de réduire sa toxicité en administrant un médicament susceptible de le complexer ou de le chélater.

Les molécules organiques comportant des atomes donneurs d’électrons comme l’oxygène, l’azote et le soufre ont une affinité particulière pour les éléments susceptibles de jouer le rôle d’accepteurs d’électrons. La molécule organique désignée par L ou ligand et l’élément désigné par M ou métal forment un complexe de coordination LM. Ces liaisons de coordination sont plus fortes que les interactions de type électrostatique qui existent entre les ions et les molécules d’eau par exemple.