Strontium

Le strontium, comme le calcium, est un alcalinoterreux. Le rayon ionique de Sr2+ est de 1,12 Angström, c’est-à-dire un peu plus grand que celui du Ca2+ qui est de 0,99 Angström.

Les expériences de Ringer ont montré, il y a plus de cent ans, que le strontium pouvait remplacer le calcium et permettre au coeur isolé de grenouille de battre.

Le strontium est absorbé par le tube digestif par les mêmes mécanismes que le calcium mais l’absorption du calcium est préférentielle.

La concentration plasmatique du strontium chez les sujets normaux est d’environ 20 microgrammes par litre ; elle s’élève lorsque l’apport alimentaire augmente. Ainsi, la concentration plasmatique du calcium est régulée, celle du strontium ne l’est pas.

Comme le calcium, le strontium a une grande affinité pour l’os dans lequel il s’accumule.

Le strontium s’élimine par voie urinaire en quantité relativement plus importante que le calcium.

Les nombreuses études consacrées aux effets du strontium sur l’os peuvent se résumer ainsi :

  • pris seul par voie buccale, en remplacement du calcium ou en plus grande quantité que le calcium, le strontium provoque des troubles osseux rappelant ceux du rachitisme et une hypocalcémie.
  • pris en même temps que le calcium, il favorise l’histogenèse et pourrait s’opposer au développement de l’ostéoporose.

Le ranélate de strontium est commercialisé avec l’indication traitement de l’ostéoporose post-ménopausique où il a réduit le risque de fractures vertébrales et de la hanche. Il augmenterait en particulier le risque thrombo-embolique et le risque d’infarctus du myocarde, ce qui peut dissuader de le prescrire.

 

Strontium ranélate

PROTELOS* Sachets de 2 gr

Comme le strontium a beaucoup d’affinité pour l’os, on utilise par ailleurs du strontium radioactif dans le traitement des métastases osseuses. L’isotope radioactif administré est le Sr 89 dont la demi-vie est de 50 jours. Il s’accumule dans les métastases osseuses qui sont ainsi préférentiellement irradiées. Sa principale indication est le traitement palliatif des douleurs dues aux métastases osseuses du cancer de la prostate.

Pour favoriser la captation et la fixation du strontium radioactif, il faut arrêter toute supplémentation calcique pendant au moins deux semaines avant son administration.

 

Strontium 89 radioactif

MÉTASTRON* Inj

Les effets indésirables du strontium radioactif peuvent être une exacerbation transitoire des douleurs osseuses, une thrombopénie et une leucopénie.

Remarque

Le samarium lexidronam est un complexe formé de samarium radioactif et d’un tétraphosphonate, ayant une grande affinité pour l’os. Il est utilisé, comme le strontium radioactif, dans le traitement des douleurs osseuses d’origine métastatique.

 

Samarium lexidronam

QUADRAMET* Inj