Calcium intracellulaire

La concentration de calcium intracytoplasmique est faible parce que sa pénétration dans la cellule est limitée et que la cellule possède des moyens de l’expulser à l’extérieur et de le piéger dans certains organites intracellulaires. De plus, à l’intérieur du cytoplasme, il existe des protéines susceptibles de le fixer d’une manière passive : la calséquestrine, la calréticuline, la calbindine, la calrétinine et la parvalbumine. La concentration intracytoplasmique de calcium libre ou ionisé, Ca2+, est donc faible mais subit des variations du fait de divers transferts entre le milieu extérieur et la cellule et entre divers organites intracellulaires.