Points de repère toxicologiques

Des aliments, notamment certains poissons contenant beaucoup d’histamine, en partie d’origine microbienne, peuvent provoquer des manifestations anaphylactoïdes (urticaire, écoulement nasal, asthme, troubles vasomoteurs avec céphalées etc). Cette intoxication est appelée scombroïdose (du grec skombros = maquereau) et en anglais scombroid poisoning ou scombrotoxicosis. D’autres substances que l’histamine peuvent intervenir dans cette intoxication. Le traitement, si nécessaire, consiste en la prescription d’un antihistaminique H1; en cas de gravité, le recours à l’adrénaline peut être nécessaire.

Une libération excessive d’histamine endogène peut être déclenchée par certains médicaments ou certains produits (voir précédemment).