Antagonistes cholinergiques

La plupart des médicaments utilisés pour réduire certains effets de l’acétylcholine inhibent spécifiquement certains types de récepteurs cholinergiques et peuvent être désignés sous le terme de cholinolytiques ou d’antagonistes cholinergiques. D’autres inhibent la libération d’acétylcholine au niveau synaptique.

Nous verrons successivement:

  1. Les antagonistes des récepteurs muscariniques. Le principal médicament de ce groupe est l’atropine.
  2. Les antagonistes des récepteurs nicotiniques des ganglions du système nerveux autonome ou ganglioplégiques. Une des substances de référence de ce groupe est le penthonium.
  3. Les antagonistes des récepteurs nicotiniques neuromusculaires qui sont des curarisants. Le médicament de référence de ce groupe est la d-tubocurarine.
  4. Les inhibiteurs de la libération d’acétylcholine.