Antagonistes des récepteurs alpha-1 ou alpha-1-bloquants

Caractéristiques générales

En réduisant la stimulation des récepteurs a1 périphériques, les antagonistes a1 entraînent :

  1. une diminution de la vasoconstriction artérielle et veineuse et une diminution des résistances périphériques et un abaissement de la pression artérielle,
  2. une diminution de l’agrégation plaquettaire,
  3. une facilitation de l’évacuation de la vessie en réduisant la constriction au niveau du trigone.

En réduisant la stimulation des récepteurs a1 du système nerveux central, les antagonistes a1 qui traversent la barrière hémato-encéphalique ont un effet sédatif.

Les antagonistes a1 ont des indications vasculaires ou urologiques selon leur point d’impact préférentiel. Cependant, cette sélectivité n’est pas totale et chacun d’eux peut être à l’origine des divers effets bénéfiques ou indésirables de type a1.

Antagonistes alpha-1 à indications vasculaires

Les principaux antagonistes a1 à indications vasculaires sont la prazosine, l’urapidil, l’ifenprodil et le buflomédil. La prazosine est le médicament de référence de ce groupe.

  • Prazosine
    L’effet principal de la prazosine est la vasodilatation par antagonisme a1. Comme elle n’inhibe pas les récepteurs a2 présynaptiques, la noradrénaline endogène présente dans la fente synaptique freine sa propre libération.

    Prazosine

    MINIPRESS* Cp 1 et 5mg
    ALPRESS LP* Cp
    Elle est indiquée dans le traitement de l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque et les phénomènes de Raynaud qui se manifestent par une vasoconstriction au niveau des extrémités des membres.

Ses principaux effets indésirables sont hypotension orthostatique avec lipothymies, vertiges (surtout en début de traitement), rétention sodée, tachycardie et palpitations d’origine réflexe, ainsi que des troubles digestifs. Incontinence urinaire et impuissance ont parfois été signalées. La prazosine ne traverse guère la barrière hémato-encéphalique et a peu d’effet sédatif.
La forme à libération prolongée régularise l’effet hypotenseur et réduit la fréquence et l’importance des effets indésirables.
Pour réduire les effets indésirables, il faut, en outre, commencer le traitement par des doses faibles prises le soir au coucher, les augmenter progressivement et les arrêter progressivement.
  • Urapidil
    A la propriété a1-bloquante de l’urapidil, qui est prédominante, s’ajouteraient un effet de stimulation sérotoninergique de type 5HT1A et un effet sur les centres régulateurs de la pression artérielle. L’urapidil est prescrit dans le traitement de l’hypertension artérielle.
    Ses effets indésirables sont des vertiges, des céphalées, une hypotension orthostatique.

    Urapidil

    EUPRESSYL* Gélules, Inj
    MÉDIATENSYL* Gélules
  • Ifenprodil
    L’ifenprodil est à la fois a1 et a2-bloquant (le blocage des récepteurs a présynaptiques augmente la libération de noradrénaline).  Il est proposé dans le traitement de l’artérite.

    Ifenprodil

    VADILEX* Cp, In

  • Moxisylyte
    Le moxisylyte ou thymoxamine est proposé dans le traitement des troubles vasculaires de la sénescence. Il a été observé de rares cas d’hépatites cytolytiques ou mixtes, régressant à l’arrêt du traitement, à des posologies de moxisylyte supérieures à 200 mg par 24 heures, et une élévation transitoire des transaminases à des posologies supérieures à 90 mg par 24 heures.

    Moxisylyte

    CARLYTÈNE* Cp 30 mg

  • D’autres médicaments classés parmi les a1-bloquants ne sont plus commercialisés. Il s’agit de la raubasine, de la  nicergoline, de l’indoramine et de la dihydroergotoxine qui désigne une association de dihydroergocornine, dihydroergocristine, dihydroergocryptine, dérivés de l’ergot de seigle. 

Remarque : De nombreux neuroleptiques et antidépresseurs ont des propriétés a1-bloquantes, partiellement responsables de leur effet sédatif et de leur effet hypotenseur.

Antagonistes alpha-1 à indications urologiques

Les antagoniste adrénergiques a1 à indications urologiques sont l’afluzosine, la tamsulosine, la térazosine et la doxazosine. Ils agissent préférentiellement au niveau du trigone vésical, de l’urètre et de la prostate et sont indiqués dans le traitement des manifestations fonctionnelles de l’adénome prostatique qui sont, notamment, la diminution du jet, l’augmentation de la fréquence mictionnelle, la pollakiurie nocturne. Ils sont également utilisés pour favoriser l’élimination des calculs urinaires, la tamsulosine semblant la plus utilisée dans ce dernier cas.

Ils peuvent être à l’origine de divers effets indésirables : tendance lipothymique, baisse de la tension artérielle, tachycardie, asthénie, somnolence.

  • Alfuzosine
    L’alfuzosine a été un des premiers antagonistes a1 ayant une spécificité urologique à être commercialisé.

    Alfuzosine

    XATRAL* Cp

    La tamsulosine a des propriétés a1-bloquantes proches de celles de l’afluzosine, avec peut-être une meilleure sélectivité prostatique.

    Tamsulosine

    OMIX* Gélules LP
    JOSIR*
  • Térazosine
    La structure chimique et les propriétés de la térazosine sont proches de celles de la prazosine. Sa demi-vie plasmatique est plus longue que celle de la prazosine.

    Térazosine

    DYSALFa* Cp
    HYTRINE* 
  • Doxazosine
    La doxazosine est aussi un a1-bloquant proche de la prazosine. 

    Doxazosine

    ZOXAN* LP Cp

  • Silodosine

    Silodosine

    SILODYX*, gélules à 4 et 8 mg
    UROREC*, gélules à 4 et 8 mg

  • Prazosine
    La prazosine, le plus souvent utilisée comme antihypertenseur, peut également être utilisée dans le traitement symptomatique des troubles fonctionnels de l’adénome prostatique (voir plus haut). Chez un malade présentant à la fois une hypertension artérielle et des manifestations fonctionnelles de l’hypertrophie bénigne de la prostate, la prescription d’un a1-bloquant apparaît comme une solution susceptible d’améliorer les deux troubles.

Remarque

La tétrabénazine est un produit connu depuis le début des années 1960 et qui a été utilisé comme réactif pharmacologique en expérimentation animale. La tétrabénazine n’est pas un alpha1 bloquant, elle intervient dans le transport et le stockage des amines biogènes dans le cerveau, particulièrement la dopamine, et provoque, à la manière de la réserpine, une déplétion de ces amines.

La tétrabénazine est commercialisé en France sous le nom de Xenazine*, comprimés à 25 mg, avec les indications : mouvements anormaux liés à la maladie de Huntington et hémiballisme. La tétrabénazine a différents effets indésirables, elle peut donner des troubles dépressifs, de la somnolence, des troubles parkinsoniens, de l’hypotension orthostatique….

Différents types de médicaments ont été proposés pour traiter les mouvements anormaux, avec des résultats mitigés, comme le souligne l’étude indiquée ici