Antagonistes des récepteurs des leucotriènes

Les eicosanoïdes dont on souhaite inhiber les effets sont les thromboxanes et les leucotriènes.

Parmi les inhibiteurs des récepteurs des thromboxanes en cours de développement, on peut citer le seratrodast.

Les cystéinyl-leucotriènes, LTC4, LTD4 et LTE4 provoquent une bronchoconstriction, une augmentation de la perméabilité vasculaire, une activation de la migration des éosinophiles.

Les antagonistes des récepteurs des leucotriènes dont la dénomination commune internationale se termine par –lukast sont le pranlukast, le zafirlukastet le montélukast ; ils s’opposent aux effets des leucotriènes

Le montélukast est commercialisé en France.

Il est utilisé, en complément des corticoïdes ou des b2-mimétiques, dans le traitement préventif de l’asthme et non dans le traitement curatif des crises. Il s’administre par voie orale, en raison d’un comprimé à prendre de préférence le soir au coucher. Le montélukast est métabolisé par les cytochromes CYP 3A4 et CYP 2C9.

 

Montélukast

SINGULAIR* Cp 5mg