Inhibiteur de la ribonucléotide diphosphate réductase

L’hydroxyurée ou hydroxycarbamide, NH2-CO-NHOH, inhibe la ribonucléotide-diphosphate réductase. Cette enzyme à fer et à groupes SH réduit les ribonucléotides monophosphates et diphosphates en déoxyribonucléotides. On obtient ainsi les déoxyribonucléotides correspondant à la cytidine, la guanosine et l’adénosine. Ces déoxyribonucléotides : dADP, dGDP et dCDP seront ensuite phosphorylés en dérivés triphosphates et utilisés pour la synthèse du DNA. L’hydroxyurée est par ailleurs un donneur d’oxyde nitrique NO.

Rôle de la ribonucléotide réductase

L’hydroxyurée agit essentiellement sur la moelle osseuse et est utilisée dans le traitement des leucémies myéloïdes chroniques, des splénomégalies myéloïdes et de certaines polyglobulies dont les thrombocytémies (hyper-plaquettose).

Elle est bien absorbée après administration par voie orale et s’élimine par le rein.

L’hydroxycarbamide peut entraîner différents effets indésirables de type hématologique et digestif. Une résistance à son effet peut être consécutive à une synthèse accrue de ribonucléotide-diphosphate réductase.

Hydroxyurée ou hydroxycarbamide

HYDRÉA* Gélules 500 mg
SIKLOS* Cp pelliculé à 1000 mg

La spécialité SIKLOS* a obtenu l’AMM pour une indication particulière : crises vaso-oclusives (dues aux hematies anormales) douloureuses récurrentes au cours de la drépanocytose. Une indication nouvelle pour un vieux médicament toujours disponible a conduit à la création d’une nouvelle spécialité!