Antinéoplasiques

Les antinéoplasiques altérant le DNA peuvent se diviser en trois grands groupes :

  • Les agents alkylants ou alcoylants qui établissent des liaisons covalentes avec le DNA
  • Des agents intercalants souvent initiateurs de radicaux libres
  • Les modificateurs de la conformation du DNA agissant notamment sur les topo-isomérases.

La chimiothérapie anticancéreuse fait appel à l’association de deux, trois ou quatre médicaments, préconisés en fonction des résultats obtenus lors d’essais thérapeutiques. Il n’existe pas encore de véritable démarche théorique pour justifier ces choix, mais l’association de médicaments ayant des impacts différents paraît souhaitable.