Allopurinol

L’allopurinol est un analogue de l’hypoxanthine. Il intervient non pas dans la biosynthèse des bases puriques mais dans leur catabolisme, ce qui explique qu’il est beaucoup mieux toléré que les inhibiteurs de la synthèse.

 

L’allopurinol, à faible concentration, est à la fois un substrat et un inhibiteur compétitif de la xanthine oxydase. A plus forte concentration, il devient un inhibiteur non compétitif. L’allopurinol est transformé par la xanthine oxydase en alloxanthine ou oxypurinol, qui est lui-même un inhibiteur non compétitif de la xanthine-oxydase.

L’allopurinol est utilisé dans le traitement de la goutte car il diminue la synthèse d’acide urique. La goutte est une maladie métabolique caractérisée par une augmentation de la concentration d’acide urique dans le milieu extracellulaire. L’acide urique, peu soluble en milieu aqueux, se dépose sous forme de cristaux, notamment au niveau des articulations, en particulier celle du gros orteil. La réaction inflammatoire qui se développe autour des cristaux est responsable de la crise.

Sous l’action de l’allopurinol, il y a diminution de la synthèse d’acide urique et augmentation des concentrations d’hypoxanthine et de xanthine qui sont beaucoup plus solubles que l’acide urique. Cette diminution de la concentration d’acide urique dans les tissus évite son dépôt sous forme de cristaux, à l’origine des crises de goutte. L’hypoxanthine et la xanthine sont éliminés par les urines.

 
Allopurinol

ZYLORIC* Cp 100, 200 et 300 mg

L’allopurinol ralentit le métabolisme de la 6-mercaptopurine et de l’azathioprine. En cas d’association à l’allopurinol, il faut réduire leur posologie.

Le fébuxostat est un inhibiteur sélectif de la xanrthine oxydase déstiné au traitement de l’hyperuricémie  Ses avantages sur l’allupurinol ne sont pas évidents, parmi divers effets indésirables, le fébuxostat  peut être à l’origine de réactions d’hypersensibilité très graves incluant le syndrome de Stevens-Johnson et des chocs anaphylactiques.

Fébuxostat

ADENURIC* Cp à 80 et 120 mg

Remarque :

Il existe d’autres médicaments antigoutteux agissant par des mécanismes différents : un uricosurique, la benzbromarone qui augmente l’élimination urinaire d’acide urique mais n’est plus commercialisé , et un uricolytique, l’urate-oxydase enzyme qui dégrade l’acide urique. L’urate-oxydase extraite d’Aspergillus flavus et antérieurement commercialisée sous le nom d’Uricozyme* a été remplacée par une urate-oxydase recombinante, appelée rasburicase.

Rasburicase ou urate-oxydase recombinante

FASTURTEC* Inj