Antidotes, traitement des intoxications

Le terme antidote désigne une substance, généralement un médicament, qui prévient ou réduit les effets néfastes d’une autre substance considérée comme toxique ou d’un médicament le plus souvent pris en excès, volontairement ou involontairement. L’antidote est un antipoison. Cet effet antidote peut être obtenu par divers mécanismes, notamment l’effet agoniste – antagoniste.

Antidote de la morphine et des morphiniques

  • Naloxone, Narcan*

Antidote des benzodiazépines

  • Flumazénil, Anexate*

Antidote du paracétamol

  • Acétylcystéine, Fluimicil*

Antidote des digitaliques, digoxine

  • Anticorps antidigoxine,Digidot*

Antidote de l’iode radioactif

  • Iodure de potassium

Antidotes de métaux lourds, plomb, mercure

  • Chélateurs : Succimer, Succicaptal*, et autres

Antidotes du fer

  • Déféroxamine ou desferrioxamine, Desféral*
  • Défériprone, Ferriprox*

Antidote des anthracyclines

  • Dexrazoxane, Cardioxane*

Antidotes du cyanure

Antidote de l’éthylène glycol et du méthanol

Antidote des anticholinestérasiques

  • Réactivateur des cholinestérases
  • Pralidoxime, Contrathion*

Antidote de l’ hyperkaliémie

  • Polystirène sulfonate de calcium, Kayexalate*

Antidote de l’héparine

  • Protamine

Inhibiteur de l’absorption intestinale de médicaments et de toxiques

  • Charbon activé, Toxicarb*, Carbomix*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *