Médicaments et coagulation – Points de repère toxicologiques

Parmi les produits interférant avec la coagulation, ceux qui sont le plus susceptibles d’être à l’origine d’intoxications sont les rodenticides (de «rodent» qui en anglais signifie rongeur) ou plus simplement raticides à effet antivitamine K, AVK. Un rodenticide est un produit destiné à détruire les rongeurs, rats, souris, mulots.

Les produits suivants ont un effet AVK puissant :

  • Brodifacoum
  • Bromadiolone
  • Difénacoum
  • Coumachlor
  • Diféthialone
  • Diphénadione
  • Chlorophacinone
  • Diphacinone

Les produits sont conditionnés sous forme d’appâts destinés aux rongeurs. L’antivitamine K ingéré par le rongeur doit entraîner, au bout de un à plusieurs jours, sa mort par hémorragies. Ces AVK à usage non médicamenteux peuvent être à l’origine d’intoxications humaines, volontaires ou involontaires. Le traitement de l’hypocoagulabilité résultant de ces intoxications va, selon sa gravité, du simple suivi à la prescription de vitamine K ou à l’administration de PPSB.