Médicaments et coagulation – Points de repère chronologiques

Les médicaments intervenant dans la coagulation sont pour la plupart connus depuis de nombreuses années.

Héparine : la découverte de l’héparine remonte aux années 1920 (McLean, Howell) et son utilisation thérapeutique aux années 1940.

La calciparine a été introduite en thérapeutique vers 1970.

Les HBPM sont apparus après 1980.

L’hirudine est produite par la sangsue médicinale, Hirudo medicinalis, connue depuis l’antiquité. L’hirudine a été isolée avant 1900, mais sa structure chimique n’a été définitivement déterminée que vers 1965. Les dérivés recombinants de l’hirudine, lépirudine et désirudine, n’ont été obtenus et utilisés en thérapeutique qu’après 1990.

Antivitamines K : la découverte de la bis-hydroxycoumarine ou dicoumarol a été faite vers 1940 et son introduction en thérapeutique vers 1950.

Streptokinase : elle a été introduite en thérapeutique vers 1960.

Urokinase : isolée à partir de l’urine humaine vers 1950, l’urokinase a été introduite en thérapeutique vers 1965 et l’altéplase en 1987.

Aspirine : les propriétés antithrombotiques de l’aspirine sont connues depuis 1955.

Ticlopidine : précurseur du clopidogrel, la ticlopidine est connue depuis 1975.