Médicaments et coagulation

Le sang est en équilibre entre deux contraintes : rester liquide pour circuler et devenir solide en cas de lésion vasculaire. L’équilibre est assuré par un ensemble de mécanismes régulateurs de type enzymatique, ayant des effets opposés.

L’hémostase, ou coagulation, est le processus qui permet l’interruption d’un saignement dû à une lésion vasculaire. Une insuffisance des facteurs procoagulants conduit à un risque d’hémorragie et leur excès à un risque de thrombose et d’embolie.

 On peut reconnaître trois étapes successives dans la coagulation :

  1. le temps pariétal ou vasculaire ou endothélio-plaquettaire
  2. la coagulation proprement dite
  3. la fibrinolyse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *