Hormones sexuelles stéroïdiennes

Les hormones sexuelles d’origine gonadique sont des stéroïdes dérivant du cholestérol. On distingue :

  • des androgènes dérivés du noyau androstane, dont la molécule type est la testostérone,
  • des progestogènes dérivés du noyau pregnane, dont la molécule type est la progestérone,
  • des estrogènes dérivés du noyau estrane, dont la molécule type est l’estradiol.

Leur sécrétion est régulée par des hormones polypeptidiques d’origine hypophysaire.

Les autres hormones non sexuelles à structure stéroïde sont le cortisol et l’aldostérone.

Les stéroïdes sont synthétisés par les gonades (testicule, ovaire), la corticosurrénale et le placenta mais aussi par le système nerveux central et on les appelle alors neurostéroïdes. Leur rôle, encore mal précisé, n’est pas exposé dans cet ouvrage.

Les stéroïdes sexuels agissent au niveau du noyau de la cellule en activant ou en inhibant la transcription du DNA en RNA messager et la synthèse des protéines correspondantes.

Biosynthèse des hormones stéroïdes