Tocilizumab, Actemra*, dans le traitement de l’artérite à cellules géantes

Le tocilizumab, anticorps monoclonal dirigé contre le récepteur de l’IL-6, est commercialisé en France sous le nom de Roactemra*  avec l’indication polyarthrite rhumatoïde active et arthrite juvénile idiopathique systémique active. La FDA, dans un communiqué du 22 mai 2017, annonce

Cancérologie: traiter en fonction des caractéristiques génétiques de la tumeur et non en fonction de sa localisation

Un communiqué de la FDA daté du 23 mai 2017 ouvre la perspective de traiter les tumeurs non en fonction de leur localisation mais en fonction de leurs caractéristiques génétiques, de leurs biomarqueurs. L’anticancéreux pris en exemple est le pembrolizumab,

Effets au long cours des IPDE5 (médicaments de la dysfonction érectile)

Dans un article publié dans HEART  Online first le 22 mars 2017, les auteurs ont comparé chez des hommes ayant eu un infarctus du myocarde n’ayant pas nécessité de revascularisation, la mortalité  et la survenue de différents accidents cardiovasculaires, chez

Efficacité du vaccin anti-grippal chez les personnes âgées

Dans un article paru dans Vaccine, intitulé « la vaccination antigrippale modifie t’elle la symptomatologie de la grippe chez les personnes âgées , observations de malades non hospitalisés, en France entre 2003 et 2014 »,(traduction) il est indiqué que chez les vaccinés versus

Effets indésirables cardiovasculaires des AINS.

Les AINS sont des anti-inflamatoires non stéroïdiens. On sait qu’ils peuvent augmenter le risque d’accidents cardiovasculaires. Cette note donne 2 exemples d’effets indésirables particuliers. Une étude publiée dans European Heart Journal-Cardiovascular Pharmacology de mars 2017 compare le risque d’arrêt cardiaque

Inhibiteurs de la sécrétion gastrique et infection par Clostridium difficile

J’ai déjà attiré à plusieurs reprises l’attention sur les effets indésirables des inhiteurs de la sécrétion gastrique, notamment les inhibiteurs de la pompe à protons, les « -prazole » (les autres inhibiteurs étant les anti-histaminiques H2). Voir ce lien. Une méta-analyse publiée