Oméga-3 et prévention des psychoses

Un article paru dans JAMA Psychiatry online, le 23 novembre 2016, a comparé chez des jeunes d’environ 19 ans présentant des manifestations évoquant un risque élevé de transition vers une psychose, un traitement à visée préventive à base d’acides gras polyinsaturés oméga-3, 1,4 g par jour, ou d’un placebo, associé à des séances de thérapie cognitivo-comportementale dans les 2 groupes et ceci pendant 6 mois. Au bout de 6 mois et 1 an après le début du traitement le taux de transition vers un état psychotique était le même dans le groupe oméga-3 et le groupe placebo. Les auteurs concluent que chez les jeunes ayant de bonnes conditions de vie et une psychothérapie, une supplémentation en acides gras oméga-3 ne semble pas apporter de bénéfice.

Les résultats de cette dernière étude sont en contradiction avec ceux décrits dans un article de Nature et analysé dans Pharmacorama, voir ceci

En pratique que préconiser devant un risque de passage à une psychose? Les oméga-3 semblent bien tolérés, je pencherais  pour une cure de 3 mois par oméga-3, comme proposé dans la publication de Nature, même si ses conclusions sont contestées, et j’y ajouterais une thérapie cognitivo-comportementale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *