Acétazolamide pour traiter une polyurie induite par le lithium

Une des causes fréquentes de diabète insipide néphrogénique (d’origine rénale) qui se traduit par une polyurie importante est le traitement au long cours par le lithium. Les médicaments proposés pour réduire la polyurie sont, paradoxalement du moins en apparence, des diurétiques, hydrochlorothiazide et amiloride.

Un article publié dans le NEJM du 17 novembre 2016 décrit un cas de polyurie intense (atteignant jusqu’à 14 litres par jour) secondaire à la prise de lithium, ne répondant pas au traitement par thiazide et desmopressine, qui a été rapidement corrigée par la prise d’acétazolamide, 500 mg 2 fois par jour.

L’acétazolamide, diurétique inhibiteur de l’anhydrase carbonique, est commercialisé sous le nom de Diamox*, comprimé à 250 mg; le Diamox* n’a pas dans son RCP l’indication diabète insipide néphrogénique provoqué par le lithium.

NB : Ce type de traitement est susceptible de modifier la concentration plasmatique de lithium et des contrôles rapprochés de la lithémie sont nécessaires.

PS : Je recommande vivement aux personnes concernées par ce problème la lecture de cet article de la Revue Médicale Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *