Vitamine E et cancer de la prostate

Un article paru dans le JAMA du 12 octobre 2011 confirme que la prise de vitamine E à la dose de 400 unités internationales par jour pendant plusieurs années tend à augmenter le risque de cancer de la prostate sans toutefois modifier le risque de mortalité toutes causes confondues.

Aucune étude récente n’a fait apparaître l’effet bénéfique d’une supplémentation en vitamine E et ceci quelle que soit la pathologie considérée. Tous les espoirs placés dans la vitamine E se sont progressivement évanouis. Il n’y a donc pas lieu de recourir à une supplémentation systématique en vitamine E dans les pays où l’accès à une alimentation normale et variée existe.

Pour information complémentaire, voir ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *