Alkonatrem*, déméclocycline, « nouveau » médicament

L’alkonatrem* vient d’être commercialisé en France avec l’indication traitement du syndrome de sécrétion inappropriée de l’hormone antidiurétique (SIAH), plus particulièrement d’origine paranéoplasique, avec hyponatrémie chronique inférieure à 125 meq par litre, associée à une natriurèse inappropriée et ou à des signes cliniques liés à l’hyponatrémie et résistant à la restriction hydrique. Le principe actif d’Alkonatrem* est la déméclocycline ; il est présenté en gélules de 150 mg, en flacons de 100 ;  la posologie recommandée est de 6 à 8 comprimés par jour en traitement d’attaque et de 4 comprimés par jour en traitement d’entretien.

La déméclocycline est une tétracycline connue depuis les années 1960 et initialement commercialisée par le laboratoire Lederlé sous le nom de Ledermycine*. Les tétracyclines en général, et la déméclocycline en particulier, ont été très largement utilisées comme antibiotiques  lorsque les germes n’étaient pas encore résistants à leur action.

La déméclocycline est la seule tétracycline avoir la particularité d’être active dans le syndrome de sécrétion inappropriée de l’hormone antidiurétique ; cette particularité est connue depuis 30 ans, comme le montre l’article publié dans le NEJM de 1978. La déméclocylline inhibe l’action de l’hormone antidiurétique, appelée aussi vasopressine, au niveau du tubule rénal.

La Ledermycine*, qui était aussi présentée sous forme de gélules à 150 mg, n’est plus commercialisée en France, mais l’Alkonatrem* la remplace, peut-être pas avantageusement car le prix d’un flacon d’Alkonatrem* est de 480 euros, soit le prix de plus de 20 consultations d’un médecin généraliste.

Pour en savoir plus, voir natrémie, hormone antidiurétique et vaptans (antagonistes spécifiques de l’HAD) et tétracyclines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *